NOS DERNIÈRES VIDÉOS

We're On Instagram
#OnAdhèreOnShare La réparatrice professionnelle @alexandrabrinck partage l’hypnotisante réparation d’un trou dans une maille, à l’aide d’un fil 🤩⁠
⁠
Contenu avec l’approbation de la créatrice / Content shared with the full approval of the creator.

#OnAdhèreOnShare La réparatrice professionnelle @alexandrabrinck partage l’hypnotisante réparation d’un trou dans une maille, à l’aide d’un fil 🤩⁠

Contenu avec l’approbation de la créatrice / Content shared with the full approval of the creator.
...

Qui finance la mode et à quelle condition de rentabilité ? Business angels, fonds privés, groupes familiaux tout puissants…
En quoi le financement des marques de mode et les fonds d’investissement en particulier sont-ils responsables des externalités négatives ?Ces questions sont majeures car elles sous-tendent le fonctionnement global de l’industrie. En effet, toujours plus de rentabilité = plus de marge et plus vite, donc plus de volumes et de course aux prix bas. C’est comme ça qu’on passe en quelques décennies, non pas de 2 à 4 ni même à 52 collections par an mais à une par jour pour l’ultra fast fashion…ON(WARD) FASHION, le podcast des solutions business pour une mode durable, s’intéresse aujourd’hui à l’argent.🤔 De l’œuf ou du pool d’actionnaires, qui rend coupable les marques de produire et la société civile d’acheter, au milieu des lois encore trop peu efficaces pour contraindre une industrie qui perd la tête ?
🤔🤔 Y’a t’il une voie alternative pour financer la transition ?La réponse est oui ! Et elle repose notamment sur le pouvoir de la communauté (vous).Aujourd’hui, on parle des bénéfices - dans tous les sens du terme - du financement participatif, avec Pierre Schmidtgall, cofondateur de Lita.

Qui finance la mode et à quelle condition de rentabilité ? Business angels, fonds privés, groupes familiaux tout puissants…
En quoi le financement des marques de mode et les fonds d’investissement en particulier sont-ils responsables des externalités négatives ?

Ces questions sont majeures car elles sous-tendent le fonctionnement global de l’industrie. En effet, toujours plus de rentabilité = plus de marge et plus vite, donc plus de volumes et de course aux prix bas. C’est comme ça qu’on passe en quelques décennies, non pas de 2 à 4 ni même à 52 collections par an mais à une par jour pour l’ultra fast fashion…

ON(WARD) FASHION, le podcast des solutions business pour une mode durable, s’intéresse aujourd’hui à l’argent.

🤔 De l’œuf ou du pool d’actionnaires, qui rend coupable les marques de produire et la société civile d’acheter, au milieu des lois encore trop peu efficaces pour contraindre une industrie qui perd la tête ?
🤔🤔 Y’a t’il une voie alternative pour financer la transition ?

La réponse est oui ! Et elle repose notamment sur le pouvoir de la communauté (vous).Aujourd’hui, on parle des bénéfices - dans tous les sens du terme - du financement participatif, avec Pierre Schmidtgall, cofondateur de Lita.
...

Peut-on encore garder ses vêtements plus de 10 ans ?La réponse est OUI, lorsqu’on sait comment les garder en bon état ! Camille, alias @girl_go_green, partage 3 astuces réparation pour garder ses vêtements le plus longtemps possible. Des astuces testées et approuvées sur sa salopette préférée, qu’elle a depuis 10 ans.Si comme Camille, vos vêtements préférés méritent un coup de neuf, mais que vous préférez faire appel à un professionnel, assurez-vous qu’il soit labellisé avec Refashion, pour profiter du Bonus Réparation 👕 #RéparonsLaMode

Peut-on encore garder ses vêtements plus de 10 ans ?

La réponse est OUI, lorsqu’on sait comment les garder en bon état ! Camille, alias @girl_go_green, partage 3 astuces réparation pour garder ses vêtements le plus longtemps possible. Des astuces testées et approuvées sur sa salopette préférée, qu’elle a depuis 10 ans.

Si comme Camille, vos vêtements préférés méritent un coup de neuf, mais que vous préférez faire appel à un professionnel, assurez-vous qu’il soit labellisé avec Refashion, pour profiter du Bonus Réparation 👕 #RéparonsLaMode
...

”Est-ce que vous avez déjà analysé cette marque ?”Cette question, nous la recevons tous les jours, et la réponse est sur notre site. On vous montre comment trouver, sur thegoodgoods.fr, les marques que nous avons déjà analysé.

”Est-ce que vous avez déjà analysé cette marque ?”

Cette question, nous la recevons tous les jours, et la réponse est sur notre site. On vous montre comment trouver, sur thegoodgoods.fr, les marques que nous avons déjà analysé.
...

Pour fêter ses 90 ans, la MAIF lance #MAIFHéritage, une collection engagée de la fibre au design, et surtout très stylée.Au programme : une ambiance streetwear, sur des pièces pensées pour être durables, tant dans le temps que par l’impact environnemental.@thegoodgoods.fr & @borasification se sont rendus au @maifsocialclub pour découvrir cette collection, nostalgique des années 80/90 🤩

Pour fêter ses 90 ans, la MAIF lance #MAIFHéritage, une collection engagée de la fibre au design, et surtout très stylée.

Au programme : une ambiance streetwear, sur des pièces pensées pour être durables, tant dans le temps que par l’impact environnemental.

@thegoodgoods.fr & @borasification se sont rendus au @maifsocialclub pour découvrir cette collection, nostalgique des années 80/90 🤩
...

Dans la mode, les codes de genre semblent s’assouplir. Mais les vêtements sont loin d’être pour autant dégenrés, puisque la répartition de qui peut porter quoi n’est pas égalitaire.Mais depuis quand les vêtements ont-ils un genre ?

Dans la mode, les codes de genre semblent s’assouplir. Mais les vêtements sont loin d’être pour autant dégenrés, puisque la répartition de qui peut porter quoi n’est pas égalitaire.

Mais depuis quand les vêtements ont-ils un genre ?
...

En France, on jette en moyenne 12kg de textile par personne par an.⁠
⁠
12kg, c’est environ 16 paires de baskets, 18 jeans ou encore 48 t-shirts. Dans une seule vie c’est beaucoup trop, alors par année, ça donne le vertige. Des chiffres qui mènent à une seule conclusion : nous avons bien assez de vêtements. D’après l’autrice et journaliste @elizabethlcline, nous aurions même assez de vêtements pour habiller six générations.⁠
⁠
Un problème qui a une solution simple : nous devons moins consommer. Acheter uniquement ce dont on a besoin, acheter de seconde main, réparer, échanger.⁠
⁠
Cette vidéo, imaginée par Vinted, fait passer ce message de manière simple, universelle et créative.

En France, on jette en moyenne 12kg de textile par personne par an.⁠

12kg, c’est environ 16 paires de baskets, 18 jeans ou encore 48 t-shirts. Dans une seule vie c’est beaucoup trop, alors par année, ça donne le vertige. Des chiffres qui mènent à une seule conclusion : nous avons bien assez de vêtements. D’après l’autrice et journaliste @elizabethlcline, nous aurions même assez de vêtements pour habiller six générations.⁠

Un problème qui a une solution simple : nous devons moins consommer. Acheter uniquement ce dont on a besoin, acheter de seconde main, réparer, échanger.⁠

Cette vidéo, imaginée par Vinted, fait passer ce message de manière simple, universelle et créative.
...

Depuis quelques semaines, ces vidéos tournent beaucoup, et montreraient des entrepôts de la marque Temu.Si rien ne permet d’affirmer que ce sont effectivement les dessous de la marque, ces images donnent un aperçu de ce qu’on ne voit pas (et qu’on ne réalise pas) lorsqu’on commande sur certains sites internet : des lieux où l’efficacité prime souvent sur le bien-être des employés et le respect de l’environnement.Peu importe la marque ou l’entreprise derrière ces vidéos, elles permettent de se questionner sur les conditions de travail et l’impact de notre consommation.En tant que consommateur·rice·s, il est essentiel de prendre conscience de l’envers du décor et de réfléchir aux conséquences de nos choix d’achat.Autant que possible, pensons donc à privilégier des marques transparentes, qui respectent à la fois leurs travailleurs et la planète !

Depuis quelques semaines, ces vidéos tournent beaucoup, et montreraient des entrepôts de la marque Temu.

Si rien ne permet d’affirmer que ce sont effectivement les dessous de la marque, ces images donnent un aperçu de ce qu’on ne voit pas (et qu’on ne réalise pas) lorsqu’on commande sur certains sites internet : des lieux où l’efficacité prime souvent sur le bien-être des employés et le respect de l’environnement.

Peu importe la marque ou l’entreprise derrière ces vidéos, elles permettent de se questionner sur les conditions de travail et l’impact de notre consommation.

En tant que consommateur·rice·s, il est essentiel de prendre conscience de l’envers du décor et de réfléchir aux conséquences de nos choix d’achat.

Autant que possible, pensons donc à privilégier des marques transparentes, qui respectent à la fois leurs travailleurs et la planète !
...

Tout le monde a une paire de chaussures fétiche, non ? Une paire dont on aime la forme, le confort, les détails, et qu’on porte en boucle jusqu’à l’usure.Pour Jordan, alias @menswearplease, cette paire, c’est la Reims de la marque Paraboot.Il nous montre dans cette vidéo comment il les entretient, pour les garder en bon état le plus longtemps possible, et leur donner un coup d’éclat lorsqu’elles sont un peu abîmées.Si comme Jordan, vos chaussures méritent un coup de neuf, mais que vous préférez faire appel à un professionnel, assurez-vous qu’il soit labellisé avec Refashion, pour profiter du Bonus Réparation 👕 #RéparonsLaMode

Tout le monde a une paire de chaussures fétiche, non ? Une paire dont on aime la forme, le confort, les détails, et qu’on porte en boucle jusqu’à l’usure.

Pour Jordan, alias @menswearplease, cette paire, c’est la Reims de la marque Paraboot.

Il nous montre dans cette vidéo comment il les entretient, pour les garder en bon état le plus longtemps possible, et leur donner un coup d’éclat lorsqu’elles sont un peu abîmées.

Si comme Jordan, vos chaussures méritent un coup de neuf, mais que vous préférez faire appel à un professionnel, assurez-vous qu’il soit labellisé avec Refashion, pour profiter du Bonus Réparation 👕 #RéparonsLaMode
...

Comment la marque Shein réussit-elle a attirer (et surtout fidéliser) des client·e·s, malgré toutes les accusations dont-elle fait l’objet ?

Comment la marque Shein réussit-elle a attirer (et surtout fidéliser) des client·e·s, malgré toutes les accusations dont-elle fait l’objet ? ...

#OnAdhèreOnShare La fabrication d’un sac en cuir tissé, fait à la main par @lingchangleathercrafting 😍  Quel boulot !⁠
⁠
Contenu traduit et partagé avec l’approbation de la créatrice / Content completed, translated and shared with the full approval of the creator.

#OnAdhèreOnShare La fabrication d’un sac en cuir tissé, fait à la main par @lingchangleathercrafting 😍 Quel boulot !⁠

Contenu traduit et partagé avec l’approbation de la créatrice / Content completed, translated and shared with the full approval of the creator.
...

Les États-Unis représentent le deuxième plus grand marché pour la marque Shein (après le Brésil). Sur les 88.8 millions de clients actifs de la marque, 17.3 millions sont basés aux USA.⁠
⁠
C’est dans ce contexte que l’émission @nbcsnl (qui réunit en moyenne 4.7 millions de téléspectateurs par épisode) a diffusé une publicité pour une fausse marque nommée Xiemu, qui semble parodier Shein et Temu.⁠
⁠
Une fausse annonce qui pointe du doigt le fait que ces marques tentent de se donner une image fraîche et tendance, alors que la réalité est toute autre : atteintes aux droits humains, risques pour la santé, business model nocif pour l’environnement, qualité médiocre des produits, plagiat…⁠
⁠
Malgré toutes ces accusations (avérées), Shein et Temu existent encore.⁠
⁠
Et si se moquer de la fast-fashion devenait enfin à la mode ?

Les États-Unis représentent le deuxième plus grand marché pour la marque Shein (après le Brésil). Sur les 88.8 millions de clients actifs de la marque, 17.3 millions sont basés aux USA.⁠

C’est dans ce contexte que l’émission @nbcsnl (qui réunit en moyenne 4.7 millions de téléspectateurs par épisode) a diffusé une publicité pour une fausse marque nommée Xiemu, qui semble parodier Shein et Temu.⁠

Une fausse annonce qui pointe du doigt le fait que ces marques tentent de se donner une image fraîche et tendance, alors que la réalité est toute autre : atteintes aux droits humains, risques pour la santé, business model nocif pour l’environnement, qualité médiocre des produits, plagiat…⁠

Malgré toutes ces accusations (avérées), Shein et Temu existent encore.⁠

Et si se moquer de la fast-fashion devenait enfin à la mode ?
...

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress
Un problème est survenu au niveau de votre flux Instagram.
Erreur : il n’y a pas de compte connecté pour l’utilisateur 17841400763170337.

#BEAGOODONE

Découvrez nos offres Premium

  • L’accès à tous nos articles
  • L’accès gratuit à nos fiches One Pager à télécharger
  • Un tarif privilégié sur nos CleverBooks

Become a Good One ! Abonnez-vous à nos contenus

Le média payant : accès illimité à tous les articles et OnePagers, réductions sur nos CleverBooks