Coton

Qu’est-ce que le coton ? 

Le coton est une fibre naturelle végétale qui entoure les graines du cotonnier. Il est cultivé dans un climat tropical. Sa production provient majoritairement de la Chine, de l’Inde et du sud des États-Unis d’Amérique. Suivant le pays, il est récolté manuellement ou à l’aide d’une machine. Il est ensuite égrené, puis envoyé dans des usines ou la fibre est filée puis tissée pour former le tissu. La qualité varie en fonction de la longueur, de la finesse et de la maturité de la fibre. Il est classé suivant la longueur de la fibre : les plus chers sont des cotons fibres longues.
Plus d’un tiers des cotonniers sont génétiquement modifiés dans un but d’augmentation du rendement (+50%) et 5% des terres dans le monde où le coton y est cultivé utilisent 20% des pesticides.

 

À quoi ressemble le coton ?

Le coton est doux, résistant et absorbant. Il met longtemps à sécher et peut moisir. Confortable et hypoallergénique, on l’utilise pour produire des serviettes de bains, des peignoirs ou des t-shirts. Il est très utilisé dans l’industrie textile car son coût de production est faible.

 

Le coton, est-ce écoresponsable ?

Le coton est loin d’être écologique. C’est le premier consommateur d’eau de la planète devant le blé et le riz. Sa culture nécessite une quantité importante d’engrais, d’insecticides et de pesticides. La fabrication d’un t-shirt en coton conventionnel nécessite près de 2700 litres d’eau. De plus, son empreinte carbone est conséquente car le processus de transformation de la fibre en tissu nécessite plusieurs étapes spécifiques, qui ne se réalisent pas toujours au sein du même pays. Enfin, la fibre subit de nombreux traitements chimiques après récolte, pour la teindre ou l’adoucir, qui sont nocifs pour les ouvrier·e·s et la planète. Il existe des labels qui assurent la transparence de la chaîne d’approvisionnement ainsi que le respect de l’environnement et des employé·e·s : GOTS, EKO, BIORE, etc. Une alternative au coton bio est la BCI (Better Cotton Initiative), qui aide les producteur·trice·s de coton à produire de façon plus raisonnée sans aller jusqu’à des critères de coton bio.

 

Les alternatives au coton conventionnel

La production de coton biologique est une alternative plus écologique. Elle représentait 0,5% de la production mondiale en 2016/2017. Attention ! Quand on dit « coton bio », seul le champs de culture est bio. La culture du coton biologique n’utilise pas de produits toxiques et permet d’économiser 91% de l’eau nécessaire à la culture traditionnelle.
Le coton recyclé est également de plus en plus utilisé par les marques éthiques afin d’éviter le gaspillage et l’impact écologique de la production. Pour l’instant, il est de moins bonne qualité car les fibres sont plus courtes, de fait, il est plus susceptible de boulocher et doit être mélangé à des fibres neuves pour améliorer sa durabilité. Des recherches sont en cours pour le rendre plus performant. 

Vous avez une entreprise engagée ? Influence, campagne & production de contenu, The Good Goods est là pour vous accompagner !