Angora

Qu’est-ce que l’angora ?

 

La matière angora provient d’une fibre textile naturelle du lapin du même nom. Il existe de nombreuses méthodes pour récupérer ses poils, qui peuvent atteindre 13 cm de long. En France, ils sont récoltés par peignage, autrement appelé “dépilation” ou “dépilage”. Ils génèrent environ 300g de poils par lapin et sont effectués deux à trois fois par an, durant la mue, période à laquelle le lapin perd son pelage de manière naturelle. Le lapin allemand est tondu tous les 3 à 4 mois car il ne mue pas. En Chine, qui produit 90% des fourrures angoras, la toison est totalement arrachée.

 

À quoi ressemblent ces poils ?

 

Les poils de lapin angora sont longs, lisses, brillants et de qualité supérieure. Les vêtements produits en poils de lapin (pulls, chaussettes, écharpes…) sont généralement hauts de gamme et extrêmement doux. Thermorégulatrice, cette matière conserve la chaleur et absorbe l’humidité, tout en étant légère et souple. Souvent, la fibre textile angora est mélangée avec d’autres fibres naturelles à l’instar de la laine ou du coton. Elle est fragile et demande beaucoup d’entretien.

 

Est-ce écologique?

 

Si l’angora est issu d’une fibre naturelle, sa récolte résulte d’une maltraitance animale. La chine, qui est le principal producteur de poils angoras, utilise des méthodes de récolte très peu éthiques puisque ceux-ci sont arrachés à vif des animaux, eux-mêmes enfermés dans des cages grillagées. Cette pratique cruelle blesse les animaux qui voient leur durée de vie raccourcie à un an ou deux. En 2013, l’association de défense des animaux PETA a pointé du doigt leurs conditions d’élevage désastreuses. Malheureusement, cette maltraitance n’est pas réservée à la chine… La méthode du peignage utilisée en France demande l’administration de lagodendron aux lapins. Il s’agit d’une plante tropicale dépilatoire qui facilite l’arrachage des poils mais entraîne également la mort de certains lapins, peu habitués aux basses températures.

 

Quelles alternatives ?

 

Il est tout à fait possible de s’habiller chaudement sans laine, à partir de matériaux recyclés par exemple. On vous présente plein d’alternatives dans cet article.

 

Comment entretenir un vêtement en angora ?

 

Il existe des astuces pour conserver vos vêtements sur le long terme et réduire ainsi leur impact environnemental. Il est recommandé de les laver manuellement, avec une lessive pour textiles délicats ou du savon de Marseille. Pour l’eau, privilégiez une température constante, sans les laisser tremper trop longtemps et évitez de les frotter. Les vêtements conçus avec ses poils ont la réputation de facilement perdre leurs poils et de boulocher. Pour limiter cela, vous pouvez espacer les lavages au maximum ou mettre votre vêtement au congélateur quelques heures dans un sac. Le froid facilitera la fixation des fibres aux mailles. L’angora s’entretien à peu près comme le mohair, nos conseils détaillés se trouvent à la fin de cet article.

Crédits image @porcs-epics

Vous avez une entreprise engagée ? Influence, campagne & production de contenu, The Good Goods est là pour vous accompagner !