femme-chemise-blanche-ortie

La fibre d’ortie, une matière oubliée qui fait son grand retour

article réservé aux abonnés

On connaît le lin, le chanvre, les tissus en fibres de bois… Mais saviez-vous qu’on peut également créer des vêtements à partir d’une plante bien courante qu’on trouve partout : l’ortie. Zoom sur une fibre oubliée issue d’une plante mal-aimée. 

Toutes les variétés d’orties ne donnent pas de fibres assez solides pour être filées et tissées. Néanmoins, les variétés qui le permettent sont historiquement présentes et utilisées depuis des siècles en occident et en Asie. Pour les variétés asiatiques, on parle plutôt de “ramie” bien que ces plantes soient bien de la même famille. En Asie de l’est, elle constitue même le tissu de base pour la confection des Hanboks, l’habit traditionnel coréen. Le tissage coréen de la ramie est d’ailleurs inscrit comme patrimoine culturel immatériel par l’Unesco.

L’ortie : une cousine du lin et du chanvre

Comme pour le lin et le chanvre, les fibres d’ortie sont longues, solides et extraites des tiges. Leur texture est aussi similaire à celle du lin et du chanvre, bien qu’elles puissent être tissées de plusieurs manières et ainsi obtenir l'aspect d'autres matières, comme celle du denim par exemple. D’ailleurs, comme le lin, le tissu d’ortie est respirant et absorbant. Il est donc adapté à toutes les saisons. 

DEVENEZ MEMBRE

et accédez à tout notre contenu premium en illimité, bénéficiez de réduction sur nos clever books...

ABONNEMENTS
Total
0
Shares
Laisser un commentaire
Précédent
La top liste de vestes de tailleurs et blazers éco-responsables
Suivant
Myras, dressing féminin éthique et responsable en lin
deux-femmes-brunes-tailleurs-profil

Myras, dressing féminin éthique et responsable en lin

À lire également

Become a Good One ! Abonnez-vous à nos contenus

Le média payant : accès illimité à tous les articles et OnePagers, réductions sur nos CleverBooks

Total
0
Share