femme-prend-photo-pont-vélo-sacoche-rouge

3 idées de week-end à vélo bien équipé, slow travel et bas carbone !

article partenaire

Les beaux jours arrivent et vous avez envie d’un week-end low-carbon sans voiture ni avion, mais tout de même envie de vous en mettre plein les yeux ? The Good Goods vous propose 3 itinéraires pour découvrir la France, à vélo et en train le temps d’un week-end,  équipé·e par la marque durable VAUDE, spécialisée dans les vêtements outdoor techniques et particulièrement adaptée aux expéditions locales, cyclistes et trek.

3 châteaux d’Ile de France en 1 journée, de la forêt de Fontainebleau jusqu’à Nemours

Infos clés de ce trajet

  • Durée : 40 km en 1 jour
  • Niveau de dénivelé :  facile
  • Comment accéder au départ : en train depuis Paris
  • Comment rentrer à l’arrivée : en train depuis Nemours

Départ au cœur de la forêt de Fontainebleau

Depuis la gare de Lyon à Paris, on saute dans le transilien avec son vélo, direction Bois-le-Roi, une petite commune dans la forêt de Fontainebleau, que l’on traverse tranquillement jusqu’au château. 1 heure plus tard, on peut déjà se poser et pique-niquer dans les jardins (signés André Le Nôtre et Louis Le Vau) du magnifique Château de Fontainebleau, joyau de la Renaissance où séjournaient fréquemment Louis XIV et sa cour. 

En quittant le château, on s’éloigne également de la forêt profonde pour rejoindre les quais de Seine, qu’on longe jusqu’à croiser le confluent avec le Loing. Sur la route, on traverse le très charmant village de Thomery où on peut visiter le deuxième château du weekend : le château-musée de Rosa Bonheur.

Le trajet se poursuit ensuite le long du Loing jusqu’à Nemours, où on pourra admirer le Château de Nemours 

Avant d’arriver à Nemours, les plus courageux feront un détour d’une poignée de kilomètres en s’enfonçant à nouveau dans la forêt de Fontainebleau pour visiter le village de Larchant, et sa basilique en ruines. 

L’équipement indispensable

Une petite sacoche VAUDE arrière de 22 l pour transporter le pique-nique, l’eau et le matériel de soin au cas où. Cette sacoche se porte aussi en bandoulière. Pratique si on souhaite s’arrêter et visiter un château, un jardin à pied. On peut ainsi emporter ses affaires avec soi et ne pas les laisser accrochées au vélo sans surveillance. Autre avantage : cette sacoche est confectionnée de façon climatiquement neutre en Allemagne, à partir de matériaux recyclés !

Sacoche arrière : 100 €

Un serre pantalon équipé d’une bande réfléchissante pour être bien vu·e lors des quelques passages où il faudra cohabiter avec les voitures

serre-pantalon-vaude-velo

Serre pantalon : 12 €

La belle côte Normande et les plages du débarquement : 2 jours de Caen à Bayeux 

Infos clés de ce trajet 

  • Durée : 62 km en 2 jours
  • Niveau de dénivelé :  facile
  • Comment accéder au départ : en train jusqu’à Caen
  • Comment rentrer à l’arrivée : en train depuis Bayeux

Jour 1 : de Caen à Courseulles-sur-Mer (35 km)

Descendu·e du train, on enfourche son vélo pour longer le canal de Caen à la Mer sur un peu moins de 15 km, jusqu’à la jolie plage d’Ouistreham, par endroit bordée de maisons bourgeoises typiques de la côte normande. Le reste du chemin longera la mer. Le trajet est court et plat. Prenez le temps de vous poser au bord de la plage et de mettre le pied dans l’eau avant d’arriver au terminus de cette première étape.

Jour 2 : de Courseulles-sur-Mer à Bayeux (27 km)

Le lendemain, le paysage de bocage change un peu. Il est possible d’atteindre Bayeux en 3 heures seulement, ce qui laisse le temps de visiter la ville et son riche patrimoine, d’aller voir la célèbre tapisserie de Bayeux, et de prendre le train en fin de journée calmement.

Ce trajet très tranquille et très fléché est idéal pour les débutant·e·s. Il suffit de longer la plage, sans risque de se perdre et sans grandes montées. On trouve facilement de quoi manger sur la plage, parsemée de nombreuses baraques à crêpes, moules, etc.

Celles et ceux qui disposent d’un jour supplémentaire et d’un peu de courage feront une boucle d’une quarantaine de kilomètres jusqu’à Omaha Beach en passant par Colleville-sur-Mer pour visiter le cimetière américain, avant de revenir à Bayeux.

L’équipement indispensable

Le trajet est littoral et donc très venteux. Un coupe-vent s’avère indispensable. Privilégier un coupe-vent ultra léger qui ne prendra pas de place dans le sac. Ces coupe-vent VAUDE pèsent moins de 100 g, sont conçus en polyamide recyclé et leur finition déperlante se passe complètement des PFC si nuisibles pour l’environnement

femme-coupe-vent-mauve-vaude

Coupe-vent femme : 78 €

homme-coupe-vent-rouge-noir-vaude

Coupe-vent homme : 78 €

Pour voyager 2 jours, il vous faudra emporter avec vous pas mal d’affaires : des vivres, des vêtements de rechange, des produits d’hygiène, du matériel de réparation pour votre vélo… Une paire de sacoches arrière ne sera pas de trop. Ces sacoches VAUDE  sont étanches alors qu’elles renoncent au PVC et se portent également en bandoulière. 

sacoche-velo-vaude-verte

Sacoches arrière : 150 €

La route des Vignoble : 2 jours, de Strasbourg à Colmar

Infos clés de ce trajet

  • Durée : 116 km en 2 jours
  • Niveau de dénivelé :  plutôt élevé 
  • Comment accéder au départ : en train jusqu’à Strasbourg 
  • Comment rentrer à l’arrivée : en train depuis Colmar

Le week-end commence dès le vendredi soir : en sortant du travail, on enfourche son vélo jusqu’à la gare et on prend le train jusqu’à Strasbourg. Arrivé·e·s dans la capitale alsacienne, un petit tour en centre-ville s’impose. 

Jour 1 : de Strasbourg à Sélestat (80 km), et déjeuner à mi-parcours à Obernai

La sortie de Strasbourg se fait à travers un parcours boisé très agréable. Une heure plus tard, on rentre enfin dans le vif du sujet en traversant de magnifiques petits villages alsaciens dont Rosheim, Mittelbergheim et la cité médiévale fortifiée de Dambach-la-Ville, le tout entrecoupé de vignobles. Le trajet est physique, mais extrêmement calme. On n’y croise que très peu de voitures. 

Jour 2 : de Sélestat à Colmar (37 km)

Cette deuxième journée sera moins physique que la précédente. Le trajet est rapide et plus plat. L’objectif : arriver avant midi à Colmar pour pouvoir visiter la ville qui vaut le détour. Tout au long de la route, on aperçoit très clairement le château du Haut-Koenigsbourg et les ruines des châteaux de l’Ortenbourg et du Ramstein, perchés sur leurs collines. On traverse les magnifiques villages médiévaux de Bergheim, Ribeauvillé Riquewihr. À l’arrivée, on profite de Colmar en faisant un tour à pied en centre-ville, avant de prendre le train pour rentrer, potentiellement épuisé·ee mais heureu·x·se !

L’équipement indispensable

Le trajet traverse des zones peu urbanisées et il ne sera pas toujours simple de se ravitailler, notamment en eau. Il vaut donc mieux prévoir de grandes sacoches de 46 l pour transporter plus de matériel. Ces sacoches VAUDE sont équipées de poches pour que tout soit bien rangé et accessible facilement. On n’oubliera pas non plus d’y glisser de quoi réparer son vélo en cas de souci (chambre à air, pompe, rustine feront l’affaire). Les campeurs devront s’équiper d’une autre paire de sacoche avant pour transporter le matériel nécessaire au bivouac.

sacoches-velo-vaude-vertes

Sacoches arrière 46 l: 170 €

Le trajet est long et physique. Un short cycliste rembourré et respirant apportera un peu de confort. Clairement, on n’est pas très stylé en short cycliste mais rien n’empêche d’enfiler un pantalon large par-dessus lorsqu’on s’arrête faire une visite. 

cycliste - jambes - femme - noir

Short cycliste pour femme en polyester recyclé : 50 €

homme-cycliste-noir-velo-vaude

Short cycliste à bretelles pour homme : 60 €

Puisqu’on n’est jamais à l’abri d’une chute, et qu’on ne veut pas se retrouver blessé et désarmé seul au milieu des vignes sans personne à l’horizon, il est important de penser à transporter avec soi une trousse de secours. Cette trousse VAUDE est conçue en matériaux recyclés. 

trousse-de-secours-rouge

Trousse de secours : 20 €

Les beaux jours arrivent et vous avez envie d’un week-end low-carbon sans voiture ni avion, mais tout de même envie de vous en mettre plein les yeux ? The Good Goods vous propose 3 itinéraires pour découvrir la France, à vélo et en train le temps d’un week-end,  équipé·e par la marque durable VAUDE, spécialisée dans les vêtements outdoor techniques et particulièrement adaptée aux expéditions locales, cyclistes et trek.

3 châteaux d’Ile de France en 1 journée, de la forêt de Fontainebleau jusqu’à Nemours

Infos clés de ce trajet

  • Durée : 40 km en 1 jour
  • Niveau de dénivelé :  facile
  • Comment accéder au départ : en train depuis Paris
  • Comment rentrer à l’arrivée : en train depuis Nemours

Départ au cœur de la forêt de Fontainebleau

Depuis la gare de Lyon à Paris, on saute dans le transilien avec son vélo, direction Bois-le-Roi, une petite commune dans la forêt de Fontainebleau, que l’on traverse tranquillement jusqu’au château. 1 heure plus tard, on peut déjà se poser et pique-niquer dans les jardins (signés André Le Nôtre et Louis Le Vau) du magnifique Château de Fontainebleau, joyau de la Renaissance où séjournaient fréquemment Louis XIV et sa cour. 

En quittant le château, on s’éloigne également de la forêt profonde pour rejoindre les quais de Seine, qu’on longe jusqu’à croiser le confluent avec le Loing. Sur la route, on traverse le très charmant village de Thomery où on peut visiter le deuxième château du weekend : le château-musée de Rosa Bonheur.

Le trajet se poursuit ensuite le long du Loing jusqu’à Nemours, où on pourra admirer le Château de Nemours 

Avant d’arriver à Nemours, les plus courageux feront un détour d’une poignée de kilomètres en s’enfonçant à nouveau dans la forêt de Fontainebleau pour visiter le village de Larchant, et sa basilique en ruines. 

L’équipement indispensable

Une petite sacoche VAUDE arrière de 22 l pour transporter le pique-nique, l’eau et le matériel de soin au cas où. Cette sacoche se porte aussi en bandoulière. Pratique si on souhaite s’arrêter et visiter un château, un jardin à pied. On peut ainsi emporter ses affaires avec soi et ne pas les laisser accrochées au vélo sans surveillance. Autre avantage : cette sacoche est confectionnée de façon climatiquement neutre en Allemagne, à partir de matériaux recyclés !

Sacoche arrière : 100 €

Un serre pantalon équipé d’une bande réfléchissante pour être bien vu·e lors des quelques passages où il faudra cohabiter avec les voitures

serre-pantalon-vaude-velo

Serre pantalon : 12 €

La belle côte Normande et les plages du débarquement : 2 jours de Caen à Bayeux 

Infos clés de ce trajet 

  • Durée : 62 km en 2 jours
  • Niveau de dénivelé :  facile
  • Comment accéder au départ : en train jusqu’à Caen
  • Comment rentrer à l’arrivée : en train depuis Bayeux

Jour 1 : de Caen à Courseulles-sur-Mer (35 km)

Descendu·e du train, on enfourche son vélo pour longer le canal de Caen à la Mer sur un peu moins de 15 km, jusqu’à la jolie plage d’Ouistreham, par endroit bordée de maisons bourgeoises typiques de la côte normande. Le reste du chemin longera la mer. Le trajet est court et plat. Prenez le temps de vous poser au bord de la plage et de mettre le pied dans l’eau avant d’arriver au terminus de cette première étape.

Jour 2 : de Courseulles-sur-Mer à Bayeux (27 km)

Le lendemain, le paysage de bocage change un peu. Il est possible d’atteindre Bayeux en 3 heures seulement, ce qui laisse le temps de visiter la ville et son riche patrimoine, d’aller voir la célèbre tapisserie de Bayeux, et de prendre le train en fin de journée calmement.

Ce trajet très tranquille et très fléché est idéal pour les débutant·e·s. Il suffit de longer la plage, sans risque de se perdre et sans grandes montées. On trouve facilement de quoi manger sur la plage, parsemée de nombreuses baraques à crêpes, moules, etc.

Celles et ceux qui disposent d’un jour supplémentaire et d’un peu de courage feront une boucle d’une quarantaine de kilomètres jusqu’à Omaha Beach en passant par Colleville-sur-Mer pour visiter le cimetière américain, avant de revenir à Bayeux.

L’équipement indispensable

Le trajet est littoral et donc très venteux. Un coupe-vent s’avère indispensable. Privilégier un coupe-vent ultra léger qui ne prendra pas de place dans le sac. Ces coupe-vent VAUDE pèsent moins de 100 g, sont conçus en polyamide recyclé et leur finition déperlante se passe complètement des PFC si nuisibles pour l’environnement

femme-coupe-vent-mauve-vaude

Coupe-vent femme : 78 €

homme-coupe-vent-rouge-noir-vaude

Coupe-vent homme : 78 €

Pour voyager 2 jours, il vous faudra emporter avec vous pas mal d’affaires : des vivres, des vêtements de rechange, des produits d’hygiène, du matériel de réparation pour votre vélo… Une paire de sacoches arrière ne sera pas de trop. Ces sacoches VAUDE  sont étanches alors qu’elles renoncent au PVC et se portent également en bandoulière. 

sacoche-velo-vaude-verte

Sacoches arrière : 150 €

La route des Vignoble : 2 jours, de Strasbourg à Colmar

Infos clés de ce trajet

  • Durée : 116 km en 2 jours
  • Niveau de dénivelé :  plutôt élevé 
  • Comment accéder au départ : en train jusqu’à Strasbourg 
  • Comment rentrer à l’arrivée : en train depuis Colmar

Le week-end commence dès le vendredi soir : en sortant du travail, on enfourche son vélo jusqu’à la gare et on prend le train jusqu’à Strasbourg. Arrivé·e·s dans la capitale alsacienne, un petit tour en centre-ville s’impose. 

Jour 1 : de Strasbourg à Sélestat (80 km), et déjeuner à mi-parcours à Obernai

La sortie de Strasbourg se fait à travers un parcours boisé très agréable. Une heure plus tard, on rentre enfin dans le vif du sujet en traversant de magnifiques petits villages alsaciens dont Rosheim, Mittelbergheim et la cité médiévale fortifiée de Dambach-la-Ville, le tout entrecoupé de vignobles. Le trajet est physique, mais extrêmement calme. On n’y croise que très peu de voitures. 

Jour 2 : de Sélestat à Colmar (37 km)

Cette deuxième journée sera moins physique que la précédente. Le trajet est rapide et plus plat. L’objectif : arriver avant midi à Colmar pour pouvoir visiter la ville qui vaut le détour. Tout au long de la route, on aperçoit très clairement le château du Haut-Koenigsbourg et les ruines des châteaux de l’Ortenbourg et du Ramstein, perchés sur leurs collines. On traverse les magnifiques villages médiévaux de Bergheim, Ribeauvillé Riquewihr. À l’arrivée, on profite de Colmar en faisant un tour à pied en centre-ville, avant de prendre le train pour rentrer, potentiellement épuisé·ee mais heureu·x·se !

L’équipement indispensable

Le trajet traverse des zones peu urbanisées et il ne sera pas toujours simple de se ravitailler, notamment en eau. Il vaut donc mieux prévoir de grandes sacoches de 46 l pour transporter plus de matériel. Ces sacoches VAUDE sont équipées de poches pour que tout soit bien rangé et accessible facilement. On n’oubliera pas non plus d’y glisser de quoi réparer son vélo en cas de souci (chambre à air, pompe, rustine feront l’affaire). Les campeurs devront s’équiper d’une autre paire de sacoche avant pour transporter le matériel nécessaire au bivouac.

sacoches-velo-vaude-vertes

Sacoches arrière 46 l: 170 €

Le trajet est long et physique. Un short cycliste rembourré et respirant apportera un peu de confort. Clairement, on n’est pas très stylé en short cycliste mais rien n’empêche d’enfiler un pantalon large par-dessus lorsqu’on s’arrête faire une visite. 

cycliste - jambes - femme - noir

Short cycliste pour femme en polyester recyclé : 50 €

homme-cycliste-noir-velo-vaude

Short cycliste à bretelles pour homme : 60 €

Puisqu’on n’est jamais à l’abri d’une chute, et qu’on ne veut pas se retrouver blessé et désarmé seul au milieu des vignes sans personne à l’horizon, il est important de penser à transporter avec soi une trousse de secours. Cette trousse VAUDE est conçue en matériaux recyclés. 

trousse-de-secours-rouge

Trousse de secours : 20 €

Total
0
Shares
Laisser un commentaire
Précédent
3 façons de créer une basket à partir d’un déchet
Suivant
La liste ultime de vêtements pour la grossesse & l’allaitement
À lire également

Become a Good One ! Abonnez-vous à nos contenus

Le média payant : accès illimité à tous les articles et OnePagers, réductions sur nos CleverBooks

Total
0
Share