Soie & alternatives sans souffrance animale

Soie & alternatives sans souffrance animale

 

Soie & alternatives sans souffrance animale

De l’Orient à l’Occident, la soie a traversé le monde mais aussi les siècles. C’est sans doute la fibre la plus noble et la connue de toute. La souffrance animale fait pourtant partie de son histoire. Aujourd’hui la soie est sous notre radar : Comment est-elle produite ? Est-elle écologique ? Existe t’il une alternative sans cruauté animale ? 

La soie c’est quoi ?

Selon la légende, une princesse chinoise buvait son thé sous un mûrier, un cocon est tombé dans sa tasse de thé. En tirant le fil qui se serait déroulé, elle aurait découvert le fameux fil de soie. La soie est une fibre naturelle et animale. Elle est issue de la sécrétion d’une chenille qui est souvent la chenille du Bombyx du mûrier. Le vers sécrète une bave et s’entoure de 800 à 1500 mètres de fil de soie en continu pour former son cocon et se transformer en papillon. Une fois papillon, il perce son cocon pour sortir s’accoupler, pondre puis mourir sereinement. Tout est bien qui finit bien !

Avec la soie naissent deux phénomènes qui seront désormais inséparables de l’histoire de l’Occident : l’exotisme et la mode. Le goût des choses lointaines et celui des choses nouvelles très futiles.

Citation issue du livre, La route de la soie, de François-Bernard Huyghe et Edith Huyghe

Sauf qu’un cocon percé signifie que le fil de soie est rompu, ce qui n’est pas très pratique pour tisser ensuite. Pour l’éviter, il faut tuer les vers, ils sont ébouillantés ou gazés, ce qui permet au cocon de rester intact et au fil de soie d’être récupéré continu. 1 kg de soie = 6 600 vers à soie tués [1]

Autrefois, la France avait des productions de soie dans les Cévennes. Jusqu’à la révolte des Canus dans les années 1830, le coeur de la ville de Lyon battait au rythme des métiers à tisser. Aujourd’hui, tout comme la majeure partie des activités textiles industrielles françaises, les soieries de Lyon sont beaucoup moins nombreuses mais des projets revalorisent ce savoir-faire historique. Depuis 2017, le salon Silk in Lyon met à l’honneur la soie. En 2018, la région Auvergne-Rhône-Alpes a sauvé le musée des tissus de la fermeture en le rachetant…. Ce qui serait épatant, c’est que le nouveau souffle de cette industrie s’accompagne d’une prise en compte de la souffrance animale et d’alternatives pour l’empêcher. Cela existe, il s’agit de la “peace silk”, présentée ci-après. 

soie 1

Les différents types de soie

Il existe différents types de soies qui permettent d’explorer les différentes propriétés esthétiques, structurelles ou techniques de la matière.

Les soies conventionnelles 

- La soie grège est obtenue à partir du cocon, le filament est d’une grande finesse donc on tort plusieurs filaments pour obtenir un fil.
- La soie sauvage est issue de cocons collectés dans les arbres. Son irrégularité vient du fait que les cocon soit percé ou que le petit vers ait été dérangé pendant la fabrication de son cocon. 

Les soies plus respectueuses de l’insecte qui ne tuent pas les vers

- La schappe de soie est produite avec des filaments cassés transformés et filés.
- La bourette de soie est tissée avec des fils issus de déchets recueillis au cours de la transformation du cocon en fil. 
- La peace silk qui est aussi une marque est faite à partir du cocon percé par le papillon. À savoir, la soie sauvage est souvent peace silk. 

Plusieurs alternatives définies comme étant cruelty-free existent, il s’agit cependant d'initiatives privées qui ne disposent pas de certifications gouvernementales. Il faut donc rester prudent quant aux discours de ces marques.

Vos questions sur la soie 

Quelle est la différence entre la soie et le satin ?

La soie est une matière, et le satin est une façon de tisser. Vous pouvez donc trouver des satins de soie, de coton, de laine, polyester, nylon, … ou de fibres mélangées.

Comment distinguer la soie des matières synthétiques ?

- En boutique : exposée à la lumière, la soie véritable révèle des reflets de couleurs très variées. À l'inverse, un textile synthétique n'aura que des reflets blancs.
- À la maison et avec des précautions : lorsque l'on brûle un fil ou un échantillon de tissu en soie, l'odeur est celle du cheveu grillé, la fumée est fine et blanche. À l'inverse, l'odeur d'une matière synthétique brûlée est celle du plastique fondu, la fumée et noire et épaisse.

Pourquoi la soie coûte si cher ? 

Le prix moyen de la soie est de 88€ le mètre. C'est la matière de luxe par excellence. Son prix est justifié par les heures de travail et la rareté du savoir-faire pour la développer. 
Les coûts de production de la soie ont également augmenté avec l'apparition des matières synthétiques d'origine pétro-chimique.

soie 2

Les propriétés de la soie

LES AVANTAGES

LES INCONVÉNIENTS

Toucher agréable
Grande élasticité
Grand pouvoir absorbant
Très solide
Grand pouvoir thermique
Grande finesse
Brillante
Légère et fluide tout en ayant du plombant

Entretien de la soie à la machine mais il faut la mettre dans un pochon
Sensible à la lumière (jaunissement et perte de solidité)

Prix elevé

 

[1] Source : L’ONG PETA FRANCE 

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ? VOUS ALLEZ ADORER NOTRE NEWSLETTER

Recevez chaque dimanche une revue de presse de nos articles, podcasts et vidéos et les goodgoods news en avant-première.