Netflux : Les Règles Version Éco-Responsable

Netflux : Les Règles Version Éco-Responsable

 

Netflux : Les Règles Version Éco-Responsable
 

Quelques mots doux sur l'impact de nos protections hygièniques et leurs alternatives écologiques ! Zéro déchet pour les niveaux avancés, éco-déchets pour commencer.

Par Anna Coste


Intime et nimbé de mystère, ce sujet a longtemps été tabou. Les « méthodes » de protection périodique, abordées entre copines ou mère et fille, ont atterri brutalement dans les années 80 sur la table du diner  à travers d’insipides pubs télé…
Nous savons depuis qu’avec elles, nous pouvons courir, bosser ou monter à cheval. Mais que savons nous de la composition de ces éléments qui cohabitent 5 jours par mois avec notre corps ?
Et de leur impact environnemental final ?
Pourtant, chacune de nous consommera de 10000 à 15000 protections menstruelles au cours de sa vie.
On lève le voile sur cette question…

cover netflux 2


Pratiques oui. Rassurantes ?

91 % des femmes utilisent des serviettes et si 21 % les utilisent exclusivement, la plupart alternent avec des tampons.
Ces protections périodiques auxquelles nous nous sommes habituées échappent à une réglementation d’affichage d’informations réelles sur les risques et sur leur composition. Pourtant… Le rapport ANSES (2018 révisé en décembre 2019) indique plusieurs risques potentiels, risque microbiologique, allergique, chimique, au contact de ces produits par exposition cutanée ou via la muqueuse vaginale. Outre les questions d’hygiène, la présence de substances chimiques telles les perturbateurs endocriniens, pesticides, dioxines, agents chlorés pose question et l’ANSES recommande une révision des procédés industriels pour réduire la présence de ces substances ainsi qu’une documentation et un affichage clair des composants [1]. 

Du cycle féminin au cycle de vie des produits

La production des protections jetables, de l’extraction des matières premières jusqu’à leur transformation et leur destruction, constituent une pollution environnementale considérable.
Utilisant principalement le coton et le plastique, cette production est très consommatrice d’eau. Elle incorpore également des adjuvants tels le chlore afin de blanchir le produit final ainsi que de nombreux additifs chimiques comme la colle.
Les protections à usage unique sont systématiquement incinérées ou enfouies et représentent d’après l’étude de Zero Waste France [2], avec les couches et lingettes, 13% des ordures ménagères soit 30 kg par an et par habitant.
Les protections jetables seraient aussi - on en n’est pas fières- au top 5 des déchets plastiques les plus répandus sur les plages. Arrêtons le blâme, passons plutôt à l'action ! 

cover netflux 3

 

Des alternatives innovantes et responsables : la sélection Thegoodgoods 

 

Discrète & secure : la Culotte de Règles

 

Elle offre une vraie alternative aux serviettes. Sa technologie assure une protection durable et  respectueuse de notre corps. Les modèles ont beaucoup évolué depuis les premiers américains sur le marché, Thinx, qui étaient plutôt imposants. Certains modèles sont hyper sympas et le nombre de marques fleurit chaque jour. On a sélectionné un panel de marques certifiées biologiques ET fabriquées en France qui se sont lancées et qu’on aime !
... Les Blooming Rocks
... Les Rejeanne Underwear
... Les Aglae

aglae lingerie 16rose

Les règles version éco-zen chez Aglae lingerie

 

555 rejeanne mars 19 1

Les culottes Rejeanne Underwear

 

blooming rocks 1

blooming rocks

Modèles et composition des culottes Blooming Rocks

 

La « Cup » tout le monde en parle !

Ce petit réceptacle intime a l’avantage d’une protection interne. Un peu plus technique à placer, il est d’une grande facilité d’entretien.
Petit bémol, comme toute protection interne, le risque de Choc toxique menstruel (SCT) n’est pas à négliger [3] En outre, son contact direct avec notre muqueuse exige une grande transparence des composants sur l’étiquetage. L’ANSES recommande à ce sujet une meilleure documentation des composants de ces produits et une large information des femmes sur le SCT.  Pour cette raison, on est drastiques sur notre sélection.
La marque Lamazuna installée dans la Drôme, propose une gamme de produits « écolonomiques ». Son credo : « des produits innovants et sans danger pour la santé et l’environnement permettant de faire de belles économies ! »

lamazuna

La serviette lavable : bambou et coton bio

On l’aime pour sa douceur et ses composants doux et respectueux. Plusieurs marques se sont lancées, qui fabriquent en France comme Ka Ji Ji ou Alterosac la marque Française solidaire Beauty Waps qui produit au Kenya, accompagne la scolarisation des jeunes Kenyanes.
Tutos dispos sur leurs sites respectifs ! #sijamais

protection periodique feminine kajiji

Serviettes hygièniques lavables chez Ka Ji Ji  

alterosac

Motifs alternatifs chez Alterosac

 

Si le jetable vous semble inévitable

 

Quelques marques s’inscrivent dans une démarche réellement responsable et transparente et proposent tampons et serviettes bio et avec zéro produits chimiques et aux composants biodégradables. L’entreprise FAVA, propose une gamme assez large (cup, tampons, serviettes et protèges slips) de produits 100% eco responsables. Il est possible de constituer une box mensuelle livrée sans frais, dont la qualtité de protections est adaptée à votre flux. Les packs peuvent s'assortir de box joliement designées qui se fondent discrètos même dans votre intérieur cosy-de-18-m2-où-le-dressing-est-dans-le-salon-et-la-chambre-elle-même-dans-la-cuisine. L'emballage individuel et le film externe sont en PLA, bio-plastique, constitué à 100% de matière végétale. La colle est aussi végétale, donc non toxique. Les serviettes à titre d'exemple ne contiennent ni produit chimique, ni fibre synthétique, ni chlore, ni parfum, ni colorant, ni produits nocifs pour ta santé.
Cette entreprise qui fabrique en Europe est également engagée, le bonus : chaque achat accompagne des femmes en grande précarité menstruelle.

 

fava protection

Les tampons et box FAVA

 

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

[1] https://www.anses.fr/fr/system/files/CONSO2016SA0108Ra.pdf
[2] https://www.zerowastefrance.org/demarche-zero-waste/reduire-le-jetable/
[3] GYN & CO - STC