Portraits des personnes qui font bien

Agnès b. - Fabriqué en France, Depuis 1979

Agnès b. - Fabriqué en France, Depuis 1979

Agnès b. - Fabriqué en France, Depuis 1979

Par Caroline Hamelle

Alors que dans le monde d’après le confinement l’industrie de la mode semble redécouvrir l’importance du « made in France », cela fait plus de 40 ans, depuis la création de sa marque Agnès b., qu’Agnès Troublé continue de proposer une allure faite d’essentiels, réalisée (pour partie) dans l’hexagone. On vous propose une rencontre express avec une pionnière de la fabrication française, qui en connaît les gloires et les limites actuelles.

Je me sens loin du monde de la mode.

agnes B2

Vous êtes une pionnière à avoir revendiqué le « made in France ». Comment vous situez-vous face à cette tendance grimpante ?

« Fabriqué en France » c’est ce qu’on met sur nos vêtements, pas « made in France ». On le marque sur une étiquette bleue et blanche. Pour les Japonais qui valorisent le savoir-faire et la tradition, c’est une petite folie. Moi j’ai toujours trouvé ça normal de fabriquer en France, mais c’est vrai que je me sens toujours franc-tireur par rapport au reste de l’industrie de la mode.

Produisez-vous toute votre collection en France ?

Aujourd’hui seulement 30% de notre production, contre 50% il y a encore quelques années, est encore réalisée dans l’hexagone.

AGNES3


COMPRENDRE LA FAST-FASHION AVEC MAJDOULINE SBAÏ

Comment expliquez-vous cette évolution ?

Parce que certains gros groupes de l’industrie du luxe sont revenus produire en France il y a trois-quatre ans. L’un d’entre eux a notamment racheté un atelier avec lequel on travaillait à Romans, il n’était pas compétitif, il avait trop de charges. Entre ça et une partie de nos fournisseurs qui ont fini par se délocaliser en Tunisie pour rester compétitif, nous ne produisons désormais plus que 30%.

Que fabriquez-vous en France ?

Notre cardigan à pression est fabriqué à Troyes. Nos pulls marins sont faits avec Royal Mer (en Loire Atlantique). En revanche nos pulls en alpaga sont faits au Pérou et nos pulls en cachemire en Mongolie. On produit aussi là où sont les savoir-faire car j’ai pour conviction qu’il faut être au mieux de ce qu’on peut faire. Mon but n’est pas de gagner plus d’argent, mais de le répartir au mieux. Or il y a des pays producteurs qui donnent une vraie valeur ajoutée au produit.

AGNESB1

Souhaiteriez-vous pouvoir produire plus en France ?

Je ne demande que ça. Nos fournisseurs ont encore beaucoup de charges, mais j’espère que tout ça va être revu. Mais il y a beaucoup de bras de fer… ce n’est pas ma méthode. Chez nous il n’y a aucun cynisme. Je tiens à une certaine bienveillance. Le président de l’Assemblée Nationale Richard Ferrand a récemment déclaré qu’il fallait que les riches partagent. Alors, que ce soit fait.

AGNESB bleu

TROUVER DES MARQUES MADE IN FRANCE DANS NOTRE ANNUAIRE DE MARQUES ENGAGÉES

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ? VOUS ALLEZ ADORER NOTRE NEWSLETTER

Recevez chaque dimanche une revue de presse de nos articles, podcasts et vidéos et les goodgoods news en avant-première.