Cool girls 2 - La Lingerie Inclusive De Toutes Les Beautés

Cool girls 2 - La Lingerie Inclusive De Toutes Les Beautés
1 Commentaire

 

Aude PENOUTY, Entada Textile

 

Cool girls 2 - La Lingerie Inclusive De Toutes Les Beautés
 

Petit conseil, avant de lire cet article replongez vous dans Les cool girls 1, les marques qui dépoussièrent l'univers de la lingerie française.

2020 confinée. Je partage mon quotidien entre l'apprentissage d'une vie zéro-déchet #teamchillenges, un tuto chou à la crème pour devenir la prochaine Cyril.le Lignac et un test de quotient émotionnel pour définir si je mets le télétravail forcé dans la case libération ou enfermement... De temps en temps, j'enfile à nouveau ma tenue de chasseuse de marques éthiques et c'est avec plaisir que je partage ici ma sélection des Cool girls 2 ! La quarantaine nous a appris à déconsommer, à l'aube de la libération nous savons que soutenir les petites marques est plus que jamais vital pour elles. Au delà de leurs engagements sociaux et écologiques, la notion d'inclusitivé est également fondamentale chez Thegoodgoods et comptabilisée dans la définition de "l'éthique" d'une marque. On vous propose une sélection de marques de lingerie exemplaires en la matière.

POURQUOI LES MARQUES ÉTHIQUES N'INCLUENT PAS LES GRANDES TAILLES ?

Penchons-nous pour commencer sur le sens bienveillant, quasi-thérapeutique du mot " inclure" dans la mode : la prise en compte de toutes les couleurs de peau, toutes les morphologies et tous les genres dans la conception d'un vêtement et sa mise en avant médiatique. Je souhaite vous parler de trois marques qui pensent l'inclusivité comme un axe de valorisation de soi, dans la redéfinition des valeurs de séduction et du sur mesure, pas comme un argument maketing. Ces femmes partagent leur vision du féminisme affranchi et dans la sororité. Leurs clientes ne sont pas considérées comme des femin-influenceures, mais des muses insoumises (les #insoumuses). 

C’est le récit plus que la certification qui donnera de la valeur à la démarche, parce qu’il véhicule du rêve, de l’appartenance et du partage.

 Pascal Gautrand de Made in Town et initiateur des très belles expositions " The lace review".

la motim poster CR port 2

Illustration Camilla Rosa

Avant d'entamer notre Bra Révolution, faisons un petit point chiffré. On sait que 80 % des ouvriers en usine textile sont des femmes [1]; que 80 % des individus (USA |FR | ALL| IT) déclarent systématiquement regarder l'étiquette avant d'acheter un vêtement durable (podcast Le Sapping avec Thomas Delattre); et qu'en Europe le critère prioritaire pour un achat de mode responsable est pour 42% la protection de l'environnement, pour 28% la matière première et pour 17 % les conditions de fabrication [2].
Ces 3 créatrices de lingerie défendent certes, des valeurs fortes autour de la fabrication du produit, mais concentrent aussi leur intention d'entrepreneure sur une conception précise de l'inclusion qu'elles souhaitent transmettre et incarner à travers leur marque. Elles ont toutes en commun de vouloir faire sortir les femmes de "La fabrique à complexe" dans une approche thérapeutique et surtout de leur proposer de révéler les côtés clandestins de leur personnalité, de leur style et de tous ces signes de distinction qui les rendent uniques et universelles. 

POURQUOI LES CROQUIS DE MODES ONT DES PROPORTIONS INHUMAINES ?

Maison Finou  

Écouter les femmes et comprendre leur vécu.

Derrière cette jolie marque se cache la délicate Delphine, ex membre d'une équipe d'achat du prêt-à-porter, cette passionnée de lingerie se reconvertie en 2018 en prenant des cours de modélisme. Puis, elle se lance grâce à une campagne de financement participatif qui lui permet de réaliser son rêve de lingerie thérapie ! Chez Maison Finou, on écoute et on élabore ensemble de la lingerie et du maillot de bain en 1/2 mesures, qui respecte la morphologie, la tranche de vie traversée et la culture de la cliente. Toutes les collections sont fabriquées en France, dans son atelier parisien, avec des matières européennes : soie et dentelle françaises provenant de stock dormant de grandes maisons ou matières recyclées italiennes et allemandes. 
On peut prendre rdv pour commander une pièce de grossesse, de mariage, pour sublimer un handicap ou simplement pour le plaisir. Maison Finou, c'est aussi une ligne de culotte en velours ou en soie, délicatement enrubannée puis brodée de la main d'Anaïs d'une fille et du fils et disponible à Paris chez Maison Plouf, l'espace collaboratif et instagrammable du collectif La Patronnerie ! Une autre facette participative de cette marque, est sa capacité à s'associer pour magnifier les femmes, comme lors du défilé de robe de mariée co-organisé avec Cécile Labrunie avec qui elle partage la même philosophie. La lingerie thérapie opère par magie !

cool girls 2 22

Delphine en plein essayage, défilé #gangdemuses, photos Diane Barbier.

Maison Louve 

Un produit haut de gamme personnalisé qui respecte l'intime et l'essence du rapport à soi

Lou Salomé de chez Maison Louve est tellement une cool girl qu'on a déjà parlé d'elle dans l'article Cool girls 1 et dans la collab Thegoodgoods x Swann Périssé ! Pour aller plus loin dans sa démarche de marque engagée, chaque mois dans l'accompagnement des ces "louves", une égérie est choisie parmi les clientes. De plus, tout comme ses collections, les égéries sont photographiées par Emilie Pradier aka Lilieyes, qui dans son approche de "photothérapie" met en lumière la part enfouie de chacune de ces femmes pour soutenir leur beauté singulière et si besoin les aider à la réappropriation de leur corps. Pour la collection " Nouvelle Vague", c'est l'actrice Marion Seclin qui pose devant l'objectif et révèle à la fois une vibrante audace et la douceur que vous pouvez ressentir lorsque vous portez en secret une parure! Si les collections de Maison Louve semblent tout droit sorties d'un roman de Clarissa Pinkola Estés, c'est sans nul doute grâce aux talents combinés dans cette aventure de femmes...

PODCAST ENGAGÉ AVEC SWANN PÉRISSÉ : FÉMINSIME ET ÉCOLOGIE

La collection d'hiver 2019 - Maison Louve

The Under Argument


Notre individualité alimente notre raison d’être... The underargument existe afin de nous rappeler de toujours privilégier l’authenticité et d'accomplir cette raison d’être.

cool girls 2 2 2

En janvier 2020 sur le salon de la lingerie à Paris, j'ai eu la chance de croiser Maïna Cissé, la créatrice de The underargument, où elle exposait sa dernière collection. Je dois dire qu'il y a peu de marques qui cochent autant de cases ! Le produit est contemporain et sexy, les matières premières sont choisies pour être durables, le packaging est réaliste et adapté, la communication percutante et inclusive, la production montre des standards de haute qualité et participe à la redistribution dans son pays de production... Je suis sous le charme au cas où ça ne se lirait pas ! 
Basée à Londres, où Maïna travaille toujours dans le marketing, elle trouve  le nom "Underargument" qui est un jeu de mots entre "underwear"  signifiant "sous-vêtement" et "argument", "débat' en anglais. Ainsi, elle souhaite souligner l'importance de défendre ces idées et le pouvoir de l'individualité quel qu'il soit, du moment qu'il soit désiré et assumé. Habitée par son projet elle revendique son message, imprimé sur un ruban de satin qui sert d'étiquette, subtilement glissé à l'intérieur de ses culottes et soutien-gorge. Les sous-vêtements sont en coton biologique, dentelle et broderies, toutes manufacturées en Europe et certifiées OekoTex ! De plus, ayant des origines africaines, la créatrice a choisi Madagascar comme pays de production (L'usine est d'ailleurs sur la liste de mes prochains audit là-bas. On s'investit dans la #goodgoodfamily) car cette option lui permet de soutenir l'économie d'un pays du Sud où la production textile est à forte valeur ajoutée. Son fabricant est une entreprise sociale qui a créée Sekool, une organisation humanitaire locale prenant en charge l'éducation des enfants démunis, dans la commune où est implantée l'usine. Son message ne s'arrête pas là, puisque les campagnes de The Underargument sont préparées suivant l'idée de l'Anti-casting. Pour postuler, la mannequin envoie des mots, un récit personnel qui viendra appuyer l'histoire de la collection, pas de photos, pas de mensurations ! Pour Maïna la diversité est essentielle, elle souhaite partager les histoires authentiques de sa communauté, puis rencontre ces femmes seulement le jour du casting ! Daring isn't ? 

En résumé, puisqu'on reste à la maison, soutenir les convictions de la mode et du couple durable ne passerait-il pas par un petit craquage ?

NOTRE ANNUAIRE DE MARQUES ÉTHIQUES

NDLR : Sur une note moins tendre mais non moins importante, penser le confinement inclusif, c'est aussi penser à celles qui malheureusement ne peuvent pas s'exprimer, celles pour qui à la maison la considération de leurs différences n'est pas un sujet, penser à celles qui subissent des violences... Sachez qu'en appelant le 3919, on peut se signaler comme victime, transmettre le message d'une autre personne ou signaler un cas suspect.

violences physiques 

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ? VOUS ALLEZ ADORER NOTRE NEWSLETTER

Recevez chaque dimanche une revue de presse de nos articles, podcasts et vidéos et les goodgoods news en avant-première.

 

[1] Conscious Fashion Campaign
[2] Le Sapping - IFM Thomas Delattre

 

 

 

 

Dis quelque chose ici...
Vous êtes un invité ( S'inscrire ? )
ou poster en tant qu'invité
Chargement du commentaire... Le commentaire sera rafraîchi après 00:00.
  • Ce commentaire n'est pas publié.
    emma · il y a 25 jours
    on peut vouloir être éco-responsable dans la mode et ne pas pouvoir le traduire en achat. ce segment ne s'adresse qu'aux femmes brindilles, à petite poitrine c'est à dire la même cible de clientèle que les marques de niches tellement instagram. une pointe d'amertume envers ces marques qui s'achètent une morale en continuant à exclure.bravo aux marques présentées dans cet article