Qui Trie Les Vêtements Que l’on Donne ?

Qui Trie Les Vêtements Que l’on Donne ?
Qu’en pensez-vous ?

 

Qui Trie Les Vêtements Que l’on Donne ?

EBS Le Relais Val de Seine est une entreprise d'insertion qui prend en charge la collecte, le tri et la revente de TLC (Textile, Linge, Chaussures) sur l'Ouest francilien & contribue au devenir socio-professionnel de personnes éloignées via l'IAE (Insertion par l’Activité Économique). Les employé.es sont mis.es à l’honneur en 2020 dans une grande campagne de sensibilisation au potentiel mode, écologique et social de la seconde main.

 

Collecte, tri, seconde vie : l’activité du Le Relais Val de Seine 

L’entreprise à but socio-économique (EBS) le Relais Val de Seine est une entreprise d'insertion implantée depuis 1994 à Chanteloup-les-Vignes. Elle prend en charge la collecte, le tri et la revente de TLC (Textile - Linge - Chaussures) sur les territoires de l'Ouest francilien (Val d'Oise, Yvelines, Hauts-de-Seine et une partie de l’Eure). Elle est membre du Relais France, un réseau de Sociétés Coopératives et Participatives (SCOP) qui est le seul opérateur à maîtriser toute la chaîne de la valorisation textile sur le territoire français
Les vêtements sont triés en fonction de leur état et de leurs matières. Les plus belles pièces sont proposées à petits prix dans les boutiques solidaires du Relais, les enseignes Ding Fring. Toutes les infos sur le devenir de nos dons et une cartographie de ces points de vente font l’objet d’une infographie, par ici !

 

RVDS 1

Crédits Photo Delphine Joly


Un service écologique et une activité économique

À travers son parc de plus de 1000 conteneurs, le Relais Val de Seine collecte 6000 tonnes de textiles par an dont 4000 tonnes triées dans le centre de Chanteloup-les-Vignes (2019).
Pour les collectivités locales, chaque tonne de vêtements détournée des ordures ménagères représente une économie de gestion des déchets estimée entre 150 et 200€.
Le potentiel de revalorisation (réemploi ou recyclage) des TLC est largement sous-exploité. En moyenne, chaque année, 9,5 kg de TLC par an et par habitant sont mis sur le marché et chaque citoyen donne une 2e vie à 3,6 kg de TLC usagés. Ainsi seuls 38% des TLC usagés sont collectés alors que 97% peuvent être revalorisés. 
 

L’insertion par l’Activité Économique 

Le réseau des Relais est agréé par l’Etat en tant qu’entreprise d’insertion et recrute prioritairement des personnes éloignées de l’emploi (jeunes, chômeurs de longue durée…) embauchées sous contrat d’insertion de 2 ans maximum.
En développant l’activité textile et en prenant en charge toute la filière – la collecte, le tri, la valorisation –, le Relais France a créé plus de 2 900 emplois en 35 ans. 
Au Relais Val de Seine 130 salariés travaillent à Chanteloup et dans les boutiques franciliennes, dont plus de 50 personnes en insertion. 
Cet environnement de travail est un lieu de socialisation, créateur de liens pour des personnes en situation d’exclusion.
Pendant son passage au Relais, chaque salarié.e est accompagné.e  sur le plan professionnel et formé.e à un métier par les plus anciens. Pour certains, c’est un tremplin avant de rejoindre une autre entreprise ou une formation qualifiante. Pour d’autres, les contrats d’insertion sont transformés en emplois durables au Relais. Dans les deux cas, le but est de participer à la transformation de la vie professionnelle d’une personne, initialement en situation instable et pas ou peu qualifiée. Aujourd’hui, parmi les 60 % des salarié.es du Relais Val de Seine en CDI, beaucoup sont passés par l’insertion.
La plupart des personnes accueillies au Relais améliorent durablement leur situation, au plan professionnel (retour vers l’emploi, enrichissement de l’expérience professionnelle…) et social (amélioration de la santé, des savoir-être, des situations administratives et financières, des conditions de logement…).

 

C’EST QUOI UNE SCOP (SOCIÉTÉ COOPÉRATIVE) ? UN PODCAST POUR TOUT COMPRENDRE

RVDS 2

Crédits Photo Delphine Joly

 

Une campagne de sensibilisation qui met les employé.es à l’honneur

Jusqu’à la fin de l’année 2020, chaque mois, le Relais Val de Seine place ses employées au cœur des éléments de communication sur ces réseaux et dans les boutiques physiques du réseau Ding Fring. Une dizaine de shooting à thèmes (denim, vert sapin, grunge etc.ont été réalisés aux alentours de Chanteloup, dont les modèles sont les salarié.es et le stylisme conçu avec des pièces sélectionnées à l’atelier. Nous avons filmé les coulisses de cette journée, elles sont diffusées au sein des deux vidéos sur notre chaine Instagram TV.

REPORTAGE AU RELAIS VAL DE SEINE - LE TRI

REPORTAGE AU RELAIS VAL DE SEINE - LES EMPLOYÉ.ES

À travers cette campagne, le relais Val de Seine souhaite démocratiser la seconde main et la revalorisation textile par le prisme de la mode, loin d’une approche écologique punitive ou seulement économique qui la réserverait à des personnes aux revenus restreints. Aujourd’hui, seconde main se vit comme la première et devient même un parti-pris tant stylistique qu’idéologique chez les jeunes générations. 

NOTRE ÉPISODE DE PODCAST AVEC @EMTHING, 16ANS, YOUTUBEUSE ÉCO-FÉMINISTE ET CONSOMMATRICE EXCLUSIVE DE SECONDE MAIN

Pour sensibiliser au gâchis, les images et les chiffres chocs au sujet de la quantité de déchets textiles restent cependant nécessaires. Il semble primordial de mettre en lumière l’aval de la filière textile qui vit au quotidien le trop-plein d’une industrie au rythme insoutenable et dont la qualité de la production est de plus en plus médiocre. À l’heure actuelle, seuls 6% des TLC collectés sont reconditionnés vers les boutiques Ding Fring, ce qui est environ deux fois moins qu’il y a une dizaine d’années et directement corrélé à la hausse de l’offre et la baisse de qualité des vêtements de fast-fashion

RVDS 3

Crédits Photo Delphine Joly

 

NOTRE ÉPISODE DE PODCAST AVEC FLORIANE DU RELAIS VAL DE SEINE À PRÉCISÉMENT 1.47'17''

Chaque mois, les affiches de cette campagne annonceront en vitrine les ventes à thème (denim, vert sapin, grunge etc.) que vous pourrez retrouver dans les boutiques Ding Fring. Ces espaces de vente sont des lieux d’échange et de sociabilité pour le personnel et les client.es qui peuvent se réapproprier à la fois l’acte d’achat de seconde main (en dehors des plateformes digitales compétitrices) et valoriser l’insertion sociale tout en contribuant à la revalorisation textile en un seul geste.

 

LE COMPTE INSTAGRAM DU RELAIS VAL DE SEINE

 

Si vous souhaitez chiner la crème des pièces collectées par le Relais Val de Seine, celui-ci organise une vente nocturne spéciale vintage et sélection dans sa boutique du 20e arrondissement de Paris le jeudi 9 juillet de 19 h à 21 h au 340, rue des Pyrénées.

 

VENTE NOCTURNE SPÉCIALE À PARIS 20E : LES INFOS SONT ICI ! 

 

RVDS 4

 

Dis quelque chose ici...
Vous êtes un invité ( S'inscrire ? )
ou poster en tant qu'invité
Chargement du commentaire... Le commentaire sera rafraîchi après 00:00.

Soyez le premier à commenter.