Bijoux, design, lifestyle : Thegoodgoods art de vivre  

GEM : Un Google Du Shopping Vintage

GEM : Un Google Du Shopping Vintage
Qu’en pensez-vous ?

 

GEM App : Le Google du shopping vintage

Par Suzanne Le Courtois

 

GEM est un moteur de recherche web et une appli mobile qui localisent les pièces de seconde-main sur internet. 

Worldwide vintage


Si Marie Kondo organisait la plus
messy des friperies, ça donnerait probablement cette app. GEM est un moteur de recherche web et une appli mobile qui localisent les pièces de seconde-main sur internet. Le vintage est particulièrement bien référencé, à l'aide de mot-clefs simples tels que "Levi's 501". Les résultats sont présentés à la manière d'un tableau Pinterest, aléatoires en terme de style et de prix. On y retrouve le côté "fouille en friperie" du fait de la variété des vêtements proposés, de leur localisation variable et de leurs prix édités dans la monnaie de leur pays d'origine. Des milliers de boutiques sont référencées.

L'application a été fondée par un couple qui souhaitait valoriser et démocratiser l'offre vintage, disparate en boutique physique, avec un outils similaire aux plus grandes marketplaces. La même promesse de rapidité et facilité d'utilisation.

Notre avis ?  

Après quelques séries de tests, nous sommes plutôt conquis par les résultats de recherche, cependant : 
Peu d'informations sont communiquées au sujet de l'attestation d'authenticité "vintage". La plupart des pièces sont simplement des vêtements de seconde-main ;
- Les prix sont bien supérieurs à ceux des friperies classiques.
Si vous possédez une boutique Vintage, il vous est également possible d'être référencé sur demande.
Plus locale, on reste fans de l'offre Crush On dont la sélection est réellement vintage authentifiée et correspond à des pièces distribuées par des friperies de proximité. L'offre est moins abondante mais plus pointue, les prix sont par ailleurs plus proches de la valeur réelle du produit.

RÉÉCOUTER L'ÉPISODE DU SAPPING AVEC CRUSH ON À PRÉCISÉMENT 59'32"

Toutes les solutions tech proposant de la seconde main à des fins apparemment écologiques présentent le même écueil : il faut être attentif à la qualité, l'authenticité et la durabilité d'un vêtement dont le style et la fabrication vont résister au temps. Dévier de cette promesse, c'est anéantir sa raison d'être. Devenir gourmand et revendre tout ce qui passe sans spécificité ou exigence qualité, c'est reproduire les mêmes erreurs de modèles de production linéaires qui poussent à revendre pour acheter, bien souvent du neuf, très souvent dans des enseignes de fast-fashion et de la mauvaise qualité, avec en tête d'idée déculpabilisante qu'on pourra rapidement s'en débarrasser... 
Et re-consommer. Un des charme indéniables de la fripe, c'est de dégoter la pièce unique qu'on ne pouvait pas même imaginer et repartir avec l'idée qu'elle nous attendait, la satisfaction d'avoir à travers elle un dressing un peu exceptionnel.
À nous de garder cette étincelle et de ne pas répliquer le modèle sans charme et inanimé du supermarché !

GEM

 

(RÉ-ÉCOUTER L'ÉPOSODE DU SAPPING AVEC NAWAL BONNEFOY, SERIAL CHINEUSE

 

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ? VOUS ALLEZ ADORER NOTRE NEWSLETTER

Recevez chaque dimanche une revue de presse de nos articles, podcasts et vidéos et les goodgoods news en avant-première.

 

 

 

Dis quelque chose ici...
Vous êtes un invité ( S'inscrire ? )
ou poster en tant qu'invité
Chargement du commentaire... Le commentaire sera rafraîchi après 00:00.

Soyez le premier à commenter.