9 Documentaires Sur La Mode

9 Documentaires Sur La Mode

 

Connaître Pour Agir - 9 Documentaires Sur La Mode 


Le futur est brillant, c’est vous qui le dessinez. 

 

S’informer, c’est déjà agir. Connaître, c’est avoir du pouvoir.
Voici une sélection de documentaires, en libre accès pour la plupart ou à louer pour quelques euros, qui explorent les extrêmes d’une discipline qu’on chérit : la mode. 

Du merveilleux

  • Du potentiel offert par la création vestimentaire : liberté d’expression, communication de valeurs, singularité… Relayé avec brio par de grands éditeurs de magazines comme Diana Vreeland, un de nos modèles, qui n’avait pas sa langue dans sa poche et avait compris que la mode est là non pour suivre la dictature des grandes marques qui veulent vendre à tout prix, mais pour faire rêver les gens, et leur permettre de se révéler. Diana Vreeland, The Eye Has To Travel.
  • L’innovation au service de l’Homme et son environnement, où ce qu’on souhaiterait être le futur de l’industrie du vêtement :
    - Développer une fibre textile à partir de déchets végétaux, pour fabriquer des pièces de goût, utiles et durables, dans le respect des employés du vêtement et du consommateur final. Le projet de la marque QWSTION
    - L’upcycling en images et en 3 minutes. Simple et efficace, les enjeux des stocks de tissus et de la gestion des rebuts textiles existants, portés en moyenne moins de 7 fois avant d’être oubliés au fond d’un placard/jetés/donnés. L’upcycling contre la surconsommation
    - L’or bleu : dans les coulisses de la mode durable, la super Team Green Door Stories nous dévoile les secrets de l’indigo, une méthode de teinture traditionnelle, naturelle et sompteuse. Teaser dispo seulement, pour mieux vous faire désirer le futur.

 

Demain est incertain, aujourd’hui est vivant.   


Du terrifiant


RiverBlue / Textile Mode Toxique / The True Cost / Le Monde Selon H&M / Cash Investigation Luxe


La triste réalité - humaine, économique, écologique - du coût de nos armoires. Le but n’est pas de culpabiliser à outrance, ni de faire en sorte que vous vous débarrassiez de votre garde-robe remplie de fast-fashion ces 20 dernières années. Le but est bienveillant : SENSIBILISER. 
Dites vous bien que nous en sommes tous là, que le futur de l’industrie est en marche et que ses grands comme ses petits acteurs travaillent dans le bon sens. La difficulté qu’on traverse, nous les millenials, les plus âgés qui palpent moins l’urgence, les plus jeunes qui la vivent de plein fouet, c’est la TRANSITION. Le cul entre deux chaises : un jour paniqué, un jour sauveur, cette sensation de lutter contre des montagnes ou d’être capable d’inverser la course du climat en prenant moins l’avion et en mangeant des graines.
Le présent est mouvant et le futur complexe. La seule certitude que nous avons, c’est que c’est nous qui le dessinons, un jour après l’autre. Mais renouveler ses vœux au quotidien n’est pas une chose facile… La recette même de l’amour durable n’est pas donnée en kit, ça se saurait.
Comme dans un couple, pour nous tout est une question de communication (pas fous, on est un média !) : il faut faire l’effort permanent de s’informer, traquer les chiffres, comprendre les conséquences d’un achat suremballé ou d’une énième paire de baskets.

Ces documentaires sont là pour ça. Ils présentent des faits et des données scientifiques, simplifiés et amplifiés aussi par le poids des images. On en sort souvent dépité et il faut alors dormir dessus. Les laisser de côté quelques jours, puis y revenir en en parlant autour de soi. Communiquer encore, au plus grand nombre, au travail, au cours d’un apéro ou sur les réseaux. Plus les messages sont portés, plus l’action est efficace. Car si le fait de se priver de viande ou de vêtements mal conçus réduit très peu notre empreinte à l’échelle planétaire, c’est par contre un message réel aux industriels. C’est la transformation de leurs pratiques qui aura un impact global, aussi gigantesque que les méfaits qu’on constate aujourd’hui. Voilà pourquoi ça commence par nous. 

Et maintenant Silence ! Ça va commencer… Dites nous ce que vous en avez pensé !


TOUCHER LE FOND DE LA PISCINE


 RiverBlue (2016)


Sauver la planète, commencer par changer la mode.

Après Mark Angelo, spécialiste de la conservation des rivières, RiverBlue s’infiltre dans le monde entier pour pénétrer dans l’un des secteurs les plus polluants au monde, la mode. Raconté par Jason Priestley, un partisan de l'eau propre, ce documentaire novateur examine la destruction de nos rivières, ses effets sur l'humanité et les solutions qui inspirent l'espoir d'un avenir durable.
Grâce aux procédés de fabrication des produits chimiques rigoureux et à des rejets sauvages de déchets chimiques, nos produits iconiques préférés détruisent des rivières indispensables à la survie des écosystèmes et menaçant la santé des habitants des régions voisines. RiverBlue sensibilise à ces dommages mais fait état des changements significatifs qui s’opèrent dans l'industrie textile de grandes marques de mode.


Textile, mode toxique ?
Envoyé spécial (2013)

‘Quelques 70 % de nos habits sont fabriqués en Asie. Or, après analyse des vêtements de marques célèbres fabriqués en Asie et vendus en France, il résulte que plus de la moitié contiennent des perturbateurs endocriniens. Les normes européennes Reach, qui déterminent les substances à proscrire de l'industrie textile, sont-elles appliquées ? Au Bangladesh, certains fabricants ne les respectent pas, malgré les engagements pris par les marques. À l'ère de la mode jetable et low-cost, que savent les consommateurs occidentaux des produits chimiques contenus dans leurs vêtements?’
Présentateurs : Guilaine Chenu et Françoise Joly / Réalisateur : Jérôme Revon

The True Cost  (2015) 

Qu’on ne présente plus, que de nombreuses personnes cependant mentionnent sans l’avoir vu, s’arrêtant ainsi notamment sur le drame du Rana Plaza, tandis que la moitié du documentaire met en lumière les actions positives des marques pionnières de l’engagement RSE
C’est une histoire de vêtement. Il s’agit des vêtements que nous portons, des personnes qui les fabriquent et de l’impact de l’industrie sur notre monde. Le prix des vêtements diminue depuis des décennies, tandis que les coûts humains et environnementaux ont considérablement augmenté. The True Cost est un documentaire novateur qui permet de tirer le voile sur l'histoire inédite et de nous demander de déterminer qui paie réellement le prix de nos vêtements.Tourné dans des pays du monde entier, des pistes les plus brillantes aux ténèbres les plus sombres, et comprenant des entretiens avec les personnalités influentes du monde telles que Stella McCartney, Livia Firth et Vandana Shiva.
NB : L’industrie de la mode n’est pas la seconde plus polluante de la planète. Ces chiffres chocs n’ont pas été vérifiés, elle se situerai plutôt entre la 5 et la 10ème, si tant est qu’on ai besoin de nombres épineux et d’échelles de valeurs pour s’activer. Une vie humaine, on trouve ça personnellement suffisant, non ? 
 

Le Monde Selon H&M (2014)


Le monde selon H&M : les dessous impropres du géant de l’habillement. ‘Une enquête de la télévision française sur le géant suédois de la mode à bas prix, H&M, qui se présente en champion de l’équité et de la justice sociale. Pourtant certains faits tendent à démontrer des failles dans cette image lisse et propre. La compagnie qui soutient agir en toute légalité utilise des stratagèmes qui, s’ils sont légaux, sont souvent décriés comme peu éthiques.
Du Bangladesh à la Suède, en passant par l’Éthiopie, enquête dans les coulisses du géant suédois H&M (Hennes & Mauritz), une marque de vêtements fashion et bon marché créée dans les années 1940 et qui revendique une certaine éthique commerciale et industrielle. Avec un bénéfice en 2013 de 1,92 milliards d'euros, la multinationale présenterait pourtant des facettes méconnues : des salariés désabusés dans ses usines, une main-d’œuvre sous pression dans les pays où elle s'est implantée et d'astucieux mécanismes financiers jettent un voile sur le discours affiché par la marque.’


Cash Investigation : Luxe : les dessous chocs (2018)


‘Les sociétés LVMH et Kering représentent à elles seules le luxe à la française. Ces deux poids lourds mondiaux pèsent respectivement 20 et 8 milliard d'euros en termes de chiffre d'affaires. Elise Lucet et son équipe enquêtent sur les coulisses de ces deux firmes en remontant les filières du cuir de luxe jusqu'aux tanneries en Toscane. Elles dévoilent une facette peu reluisante entre sous-traitance en cascade et ouvriers maltraités. L'émission révèle également comment Kering a transféré pendant des années la majorité de ses bénéfices en Suisse pour échapper au fisc français.’
Présenté par Elise Lucet / France 2.


ET REMONTER VERS LA CLARTÉ


The Eye Has To Travel  (2011)


Icône. Diana Vreeland était une visionnaire de la mode dont l'impact était légendaire, influençant et créant le style d'icônes telles que Twiggy, Jackie Kennedy, Mick Jagger et Lauren Bacall. Marraine d’Oscar de la Renta, Diane von Furstenberg dont elle a lancé la carrière, proche de Coco Chanel,  Andy Warhol et bien d'autres. Au cours de ses 25 années d'existence commençant en 1937, lorsqu'elle a commencé à écrire pour Harper's Bazaar, elle s'est imposée comme une iconoclaste controversée dotée d'une capacité étonnante à inventer et à découvrir des idées de mode, des designers, des personnalités et des photographes. Dans les années 60, Dianan Vreeland est devenue rédactrice en chef de Vogue, où elle a défini la mode de l’époque. Ce documentaire nous guide de Paris à New York en passant par Londres et retrace une vie de relations exceptionnelles, d’aventures, de créations animées par la passion et l’empathie de Diana Vreeland.

 

QWSTION : l’histoire de la fibre BANANATEX® 

En libre accès sur le site de la marque.

Le Bananatex® est le premier tissu technique au monde fabriqué exclusivement à partir de bananiers cultivés de manière biologique dans les hautes terres des Philippines. Après trois années de recherche, d’essais et de développement pour créer un matériau véritablement durable, naturel, biodégradable, la marque réinvente le sac à dos en produisant son propre textile élégant et imperméable: le Bananatex®


L’upcycling ?

ARTE, par ici !

Avec la fantastique Monia Sbouaï de Supermarché, à retrouver ici aussi dans le Sapping. Arte Mode. 

Green Door Stories - L’indigo

Le premier documentaire de Green Door Stories porte sur la teinture végétale au bleu de pastel.
Cécile, Séverine et Jean-Marie reviennent à l’essence de leur artisanat pour une démarche autonome et durable, de la culture, à l’extraction jusqu’à la teinture.